Les 5 indicateurs d’une bonne formation aujourd’hui pour les apprenants et les formateurs.

Les 5 indicateurs d’une bonne formation aujourd’hui pour les apprenants et les formateurs.

À l’ère numérique, la formation est essentielle. L’industrie du e-learning et les ressources en ligne sont en constante augmentation. Mais il n’est pas toujours évident de déterminer si une formation est bien faite. Pour vous aider à trouver la bonne formation, voici 5 indicateurs d’une bonne formation aujourd’hui.

1. La pédagogie de la formation

La pédagogie de la formation est l’art de la mise en place d’un plan d’apprentissage. Elle vous permet de savoir comment une formation est structurée et d’avoir une idée du processus d’apprentissage. Il existe plusieurs modèles de pédagogie : découvrez ceux qui sont les plus utilisés aujourd’hui pour vous aider à trouver la bonne formation.

Le modèle en ligne : C’est un modèle coopératif qui consiste à apprendre en fonction des besoins des apprenants.

Le modèle paritaires : C’est un modèle de formation qui présente des informations en fonction de la personne qui les reçoit.

Le modèle d’apprentissage actif : C’est un modèle qui vous permet de faire vos propres expériences et de créer votre propre environnement pédagogique.

Le modèle par le biais d’un individu : C’est un modèle qui vous donne des conseils pour vous aider à apprendre.

Le modèle sous forme de télé-enseignement : C’est un modèle qui vous permet d’apprendre en regardant la personne qui donne la formation.

La qualité de l’enseignement

L’enseignement est le processus par lequel une formation est communiquée à l’apprenant. La qualité de l’enseignement est donc l’expression que l’on utilise pour évaluer la méthode que l’on utilise pour communiquer la formation.

2. S'adapter pour apprendre mieux


Tout d’abord, essayez de vous adapter à votre environnement. Dans un cours, vous devez vous y sentir à l’aise et détendu. Ensuite, essayez de répondre aux questions du professeur. Puis, essayez d’aborder les sujets en relation avec ce que vous allez apprendre. Maintenant, posez des questions si vous n’avez pas compris. Enfin, essayez de pratiquer ce que vous allez apprendre pour mieux le comprendre.

Laisser une trace au sein de l’apprentissage

En classe, vous devez toujours prendre des notes. Il faut que vous les annotiez avec des signes qui vous permettront de facilement vous souvenir des points forts de votre cours. Vous devez également prendre des notes pour vous-même. Créez un petit carnet dans lequel vous notez les réponses à certaines questions.


Il existe plusieurs méthodes pour bien apprendre. Cependant, il faut que l’on s’adapte pour apprendre mieux. En effet, il n’y a pas une seule méthode qui est meilleure qu’une autre. Il suffit d’essayer et de trouver celle qui convient le mieux à votre caractère.

3. Le rôle de la motivation et de l'engagement


Dans le monde du travail, l'engagement est un facteur clé de succès. Il est également un élément clé de la motivation. La motivation repose sur l'engagement et l'engagement est une conséquence de la motivation. Ces deux termes se définissent donc mutuellement. L'engagement désigne la détermination à faire quelque chose dont on est convaincu. La motivation quant à elle est le désir de faire quelque chose qui est source d'un plaisir ou d'un intérêt. Un étudiant motivé sera donc plus engagé dans ses études. La motivation peut se définir comme une énergie intérieure qui entraîne à faire quelque chose. Cette énergie peut prendre différentes formes. Par exemple, on peut être motivé par l'intérêt qu'on porte à un sujet, la curiosité qu'on éprouve pour lui, la satisfaction personnelle que l'on obtient en le faisant ou encore le désir de réussir. Dans tous les cas, la motivation est un facteur clé de réussite.


L'engagement consiste à s'engager dans une activité de manière intense et soutenue. Il désigne la volonté de mener à bien un projet, d'atteindre un objectif, d'être performant et surtout d'aller jusqu'au bout. En effet, on est plus engagé quand on a l'intention d'aller jusqu'au bout, quand on ne veut pas se définir comme un "abandonneur " ou un perdant. Cette volonté de réussir implique une certaine forme de discipline personnelle. On peut aussi parler d'engagement lorsqu'on est engagé dans un projet collectif, que ce soit en tant que salarié ou en tant qu'élu.

Dans l'entreprise, on peut parler d'engagement quand les employés et les managers sont motivés et prêts à s'investir dans leur travail. On peut aussi parler d'engagement lorsqu'un cadre prend la décision de changer de poste ou de démissionner pour aller accomplir une mission importante pour l'entreprise. Enfin, on parle d'engagement lorsque les salariés ou les clients sont motivés et prêts à s'engager dans une relation avec une marque ou un service.

La question qui se pose est la suivante : est-ce que le travail vous motive ? Vous êtes-vous donné des objectifs précis ? Vous avez-vous fixé dès le départ une limite de temps ? Avez-vous un plan d'action ? Êtes-vous prêt à y consacrer du temps, de l'argent et de l'énergie ?

Mettre en place des objectifs précis : il peut en résulter une certaine forme d'engagement. Toutefois, il faut être conscient que lorsqu'on fait quelque chose, quoi qu'il arrive, on doit s'en tenir à son plan d'action. Cela implique un changement de vie. C'est très bien de faire des projets et de les remplir de belles paroles. Mais si vous voulez obtenir des résultats concrets, il faut être prêt à y consacrer du temps, de l'argent et de l'énergie.

Songez à tous les grands entrepreneurs et inventeurs qui ont décidé d'utiliser leurs ressources pour créer des choses et des services dont nous bénéficions aujourd'hui. Ils ont dû mettre en place des objectifs précis, s'y tenir et se dépasser eux-mêmes pour réaliser leur rêve. Si vous êtes prêt, vous pouvez faire de même.

4. Le rôle de l'ergonomie et de la pédagogie active


L'ergonomie se rapporte à l'aspect physique de l'activité. C'est la connaissance de la façon dont le corps s'adapte et interagit avec un environnement donné. L'ergonomie est importante pour les créateurs en raison des contraintes physiques qu'ils doivent considérer : longueur des doigts, largeur de la main, etc.

La pédagogie active vise à faire participer les gens à leur propre éducation en permettant aux élèves d'interagir avec une tâche . La pédagogie active est au cœur de l'action apprentissage. C'est la meilleure façon d'amener les gens à comprendre quelque chose et à s'en souvenir.

L'ergonomie et la pédagogie active sont deux aspects importants de tout projet qui se veut utile.

5. L'importance de l'environnement de l'apprenant


L'environnement de l'apprenant est aussi important que celui du créateur. Si vous voulez apprendre à quelqu'un quelque chose, vous devez lui fournir l'environnement idéal pour cela. Cela signifie que, si vous voulez apprendre à quelqu'un comment utiliser un logiciel, vous devez lui fournir un ordinateur avec le logiciel et en lui indiquant où sont les commandes et les boutons.

Si vous voulez apprendre à quelqu'un à jouer aux échecs, vous devez lui fournir des pièces, un plateau et un livre qui explique le jeu. Vous devez lui apprendre à les manipuler. Vous devez lui montrer où sont les pièces. Et vous devez lui enseigner les règles du jeu.

L'enseignant doit être présent afin de guider l'apprenant.

L'apprenant doit disposer d'assez de temps pour s'entraîner.

L'apprenant doit disposer d'un environnement avec assez de silence pour lui permettre de réfléchir.

Les concepts doivent être présentés avec assez de clarté pour qu'il puisse les comprendre.

L'apprenant doit disposer d'assez de temps pour assimiler le premier concept avant de passer au suivant.

L'apprenant doit disposer d'assez d'exemples pour pouvoir s'entraîner à appliquer le concept.


Vous avez sans doute remarqué que chaque grande catégorie possède ses propres exigences en matière de temps, d'environnement et de présence d'un enseignant.

Cela signifie que, si vous voulez apprendre un concept, vous devez disposer d'assez de temps pour en comprendre le sens et assez d'exemples pour pouvoir l'appliquer.

Ne vous en tenez pas à un seul exemple : quand il s'agit d'apprendre à quelqu'un une nouvelle compétence, vous devez lui fournir suffisamment d'exemples pour qu'il puisse les relier entre eux.

Vous devez pouvoir utiliser les exemples pour répéter l'action exposée.

En pratique, quand vous faites apprendre à quelqu'un une nouvelle compétence, vous devez vous assurer que :

L'apprenant dispose d'assez de temps pour assimiler le premier exemple et comprendre le sens du concept.

L'apprenant dispose d'assez d'exemples pour pouvoir les relier entre eux.

L'apprenant dispose d'assez de temps pour assimiler le premier concept avant de passer au suivant.

L'apprenant dispose d'assez d'exemples pour pouvoir s'appliquer au nouveau concept.

L'apprenant dispose d'assez de temps pour assimiler le nouveau concept avant de passer au suivant.

L'apprenant dispose d'assez d'exemples pour pouvoir s'appliquer au troisième concept.

Dans la plupart des situations, les trois premiers facteurs sont les plus importants. Si vous disposez toutefois d'assez de temps pour assimiler trois concepts et que vous avez assez d'exemples pour les relier entre eux, vous pourrez passer plus rapidement au suivant.

Pour savoir si vous disposez d'assez de temps pour assimiler un exemple, vous devez observer l'apprenant pendant qu'il le traite. Vous devez savoir si :

L'apprenant comprend bien ce que vous voulez lui enseigner.

L'apprenant est capable de reproduire l'exemple.

Si vous ne disposez pas d'assez de temps pour assimiler un exemple, vous pouvez utiliser différentes techniques pour accélérer le processus.

Vous pouvez demander à l'apprenant de répéter l'exemple ou d'en donner une version personnelle.

Vous pouvez poser des questions à l'apprenant, lui demandant d'expliquer ce qu'il vient d'appliquer.

Vous pouvez énumérer les différences entre les exemples.

Une technique qui vous permettra de gagner du temps sur le premier concept est d'enseigner un exemple, puis de laisser l'apprenant assimiler le concept. Ensuite, vous pouvez enseigner un autre exemple pour illustrer le même concept et l'apprenant assimilera les deux concepts avec une seule séance.

Par exemple, vous pouvez enseigner un exemple où l'apprenant doit choisir entre deux possibilités. Si l'apprenant ne comprend pas bien ce que vous voulez lui enseigner, vous pouvez ensuite enseigner un autre exemple où l'apprenant doit choisir deux possibilités. Il y a de grandes chances que l'apprenant comprenne le concept enseigné dans le deuxième exemple, puisqu'il a déjà assimilé la structure du premier exemple. Vous pouvez expliquer l'exemple et demander à l'apprenant de répéter l'exemple vous-même. Vous pouvez ensuite demander à l'apprenant de vous donner une version personnelle de l'exemple, puisque vous avez déjà expliqué comment reproduire la structure.


Vous pouvez également utiliser cette technique pour enseigner plusieurs concepts dans une seule leçon. Par exemple, vous pouvez enseigner vingt mots dans une seule leçon. Vous pouvez laisser l'apprenant assimiler les mots, puis enseigner un autre groupe de vingt mots. L'apprenant assimilera encore plus facilement le nouveau groupe de mots, puisqu'il a déjà assimilé les vingt premiers mots.


Cette technique est particulièrement utile pour enseigner à des apprenants de niveau intermédiaire et avancé. Pour les apprenants de niveau débutant, vous pouvez utiliser des techniques telles que la méthode du copier-coller et vous aider des supports visuels. Vous pouvez également faire un jeu de questions-réponses pour les apprenants à ce niveau.


Cas d'enseignement pratique

Supposons que vous avez besoin d'enseigner un groupe d'apprenants de niveau intermédiaire à la correspondance entre les lettres et les sons. Vous pouvez utiliser la technique du carrousel pour enseigner à vos apprenants plusieurs concepts dans une seule leçon.

Premièrement, vous pouvez enseigner la correspondance ABC. Ensuite, vous pouvez faire un tour du carrousel avec les lettres A, B et C. L'apprenant voit une image représentant la lettre A. Il doit ensuite prononcer l'image du carrousel et l'écrire sur la feuille. Puis vous faites le tour du carrousel avec la lettre B et ainsi de suite pour les lettres C, D, E, ... Z. Vous pouvez aussi faire un tour du carrousel avec les lettres de l'alphabet jusqu'à zéro.

Vous pouvez également utiliser cette technique pour enseigner à des apprenants plus avancés. De cette façon, vous pouvez enseigner plusieurs choses à la fois. Par exemple, vous pourriez enseigner les points cardinaux , les nombres de 1 à 20 et les couleurs en utilisant la technique du carrousel.

L'exercice


Quel est le but de cet exercice ? L'exercice vise à vous faire penser à l'enseignement des élèves avec des difficultés particulières.

Faites une liste de vos élèves qui ont des difficultés dans certaines matières. Notez quelles sont ces difficultés. Faites-vous une liste avec les différents types d'instructions que vous donnez aux apprenants pour leur enseigner ces matières. Ensuite, identifiez la méthode qui pourrait être utilisée pour enseigner la matière à des apprenants avec des difficultés particulières.

Pensez aux différentes façons que vous pourriez utiliser pour prendre en considération les difficultés spéciales de vos élèves.

Vous pouvez aussi demander à vos collègues de faire des listes. Puis comparez les différentes listes et discutez de comment vous pour riez utiliser ces différentes méthodes pour vos apprenants à besoins particuliers.

Questions à poser

Quelles sont les difficultés dans les matières que vous enseignez ? Comment vous y prenez-vous pour enseigner ces matières aux apprenants à besoins particuliers?

Quelles sont vos pratiques à cette fin? Quels outils utilisez-vous pour enseigner les matières ? Quelles stratégies utilisez-vous pour éveiller l'intérêt des apprenants et leur donner envie de participer? Quelles méthodes utilisez-vous pour apprendre aux apprenants à faire des apprentissages significatifs ? Comment encouragez-vous l'apprenant à se débrouiller tout seul avec les matières ? Comment formez-vous l'apprenant pour qu'il puisse être autonome dans son apprentissage ? Que faire, si vous avez un apprenant qui ne peut pas faire un apprentissage significatif ? Quelles sont vos pratiques et stratégies pour enseigner les matières aux apprenants à besoins particuliers ?


Votre plan d'action

Ne soyez pas sûr de savoir comment trouver des idées pour enseigner aux apprenants à besoins particuliers. Demandez à vos collègues d'en faire des listes. Comparez les différentes listes et discutez de la meilleure façon de les appliquer. Enseignez à des apprenants à besoins particuliers et remarquez ce qui marche et ce qui ne marche pas. Parlez à d'autres enseignants pour connaître leurs pratiques. Mettre en place un comité consultatif pour aider à faire des listes d'idée et pour réfléchir à comment les appliquer.

Relevez les défis

Vous vous êtes donné une liste d'idées pour enseigner aux apprenants à besoins particuliers. Vous avez essayé d'une ou deux idées et ça ne fonctionne pas. Vous avez peur que vos apprenants à besoins particuliers ne puissent pas apprendre les matières si vous enseignez différemment. Je vais vous aider à trouver des stratégies pour y arriver.

En conclusion

Nous sommes certains que vous pouvez trouver beaucoup d'idées qui peuvent vous aider à enseigner aux apprenants à besoins particuliers. Avec votre nouvelle confiance en vous, vous allez être en mesure d'appliquer toutes ces idées. Vous allez peut-être même trouver une autre idée qui va vraiment faire la différence.
Bandeau DCF
Confidentialité et cookies